#5

SPORT(S) / ​FÁBIO GODINHO

mise en scène et texte / Fábio Godinho

 

spectacle en salle et en extérieur


avec / Luca Besse, Mathilde Bourbin, Amandine Gilbert, Julien Rochette, Delphine Sabat,

en alternance Fábio Godinho, Léa Marie-Saint Germain, Béatrice Aubazac, Jérémy Thanel, Josselin Beliah


création lumière en salle / Jules Poucet

régie + création lumière et vidéo en extérieur / Josselin Beliah, Jérémy Thanel
scénographie et costumes / Fábio Godinho
collaboration artistique et travail corporel / Lyse Seguin

Tous publics

Durée 60 min

production /

compagnie tdp, Théâtre Municipal Berthelot - Jean Guerrin-Montreuil 

présentation /

SPORT(S) est une compétition acharnée entre 5 comédiens qui confrontent leurs performances physiques sur trois épreuves éliminatoires : Course á vélo de 10 minutes, Sprint sur 2 mètres, Match de badminton.
Un seul d'entre eux repartira avec la médaille d'or. Comme dans un stade, les spectateurs deviennent des supporters et encouragent leur champion. Spectacle ludique, tous publics, SPORT(S) est avant tout un divertissement à l'image d'une véritable compétition sportive.

L'enjeu du spectacle est simple : qui va remporter la victoire ? Les résultats de chaque compétition varient selon la performance physique réelle des acteurs. Et l'issue du spectacle peut être différente à chaque représentation. Mais en parallèle, SPORT(S) dresse aussi un portrait du milieu du sport contemporain. Derrière la figure de ses sportifs, dans l'absurde de ses règles, au fil de la conversation débridée de ses commentateurs, le spectacle remet en question la notion de compétition : gagner, mais à quel prix ?

captation et bande annonce /

en salle Théâtre de la Jonquière en février 2018 / en extérieur avec facebook live au Festival d'Aurillac 2019

lien captation intérieur / lien captation extérieur

lien bande annonce 1 / lien bande annonce 2

dossier du spectacle /

lien pour le dossier

entretien sur France Culture

photos /

intérieur Théâtre Municipal Berthelot - Jean Guerrin - Montreuil en mai 2017 / extérieur Festival Bords de scène à Commercy en juin 2018 / crédits photos Claude Somot

extrait /

Battre le fer,

battre les cartes,

battre ton adversaire,

te battre pour ta patrie,

te battre pour ton futur, battre un record,

battre tous les records.

Battre ?

Battre qui ?

Pourquoi battre un record ? Battre un record

est forcément dans l’affrontement.

C’est un vrai terme guerrier. Cet aspect belliqueux de la compétition ne me plaît pas, cela me heurte profondément.

Comme si quelqu’un me battait, me donnait des coups dans les côtes, comme une lutte sans défense.