# 8

DOM JUAN / MOLIÈRE / MYRIAM MULLER

mise en scène Myriam Muller
assistant à la mise en scène Antoine Colla
scénographie Jeanny Kratochwil
lumières Philippe Lacombe
musique Bernard Valléry
costumes Caroline Koener

 

avec / Caty Baccega, Garance Clavel, Fábio Godinho, Alain Holtgen, Marja-Leena Junker, Brice Montagne, Mathieu Moro, Renelde Pierlot, Valéry Plancke, Delphine Sabat, Franck Sasonoff, Jules Werner

production et soutien financier /

Les Théâtres de la Ville de Luxembourg  //Coproduction Théâtre d’EschAvec // soutien de Mierscher Kulturhaus

présentation /

On ne retrouvera pas dans cette mise en scène le héros romantique un peu triste aux problèmes métaphysiques qui le poussent, bien malgré lui, à être parfois légèrement désagréable. C’est ainsi qu’il est montré, le plus souvent, dans des mises en scène réalisées par... des hommes. Myriam Muller, elle, retourne au plus près du texte et restitue ce qui est écrit : Dom Juan est un veule prédateur, un fils à papa prêt à tout pour assouvir ses pulsions. Il ment, il tue, il trompe et, profitant de l’impunité que lui confère sa place élevée dans la hiérarchie sociale, il traite les plus pauvres que lui avec un mépris souverain et un cynisme sans vergogne. Sans manquer de pertinence, la mise en scène s’éloigne des frous-frous à dentelles et autres atours « d’époque » pour nous offrir une vision très contemporaine et d’une grande fidélité à l’esprit de l’œuvre. Une bande-son discrète creuse lentement l’espace. Et c’est un abîme qui s’ouvrira finalement sous les pieds du margoulin mythique.

Création au Grand Théâtre le 29 septembre 2015

captation et bande annonce /

Bohumil Kostohryz / Les Théâtres de la ville de Luxembourg- Grand Théâtre

lien bande annonce

photos /

Bohumil Kostohryz septembre 2015