# 4

MILLE FRANCS DE RÉCOMPENSE  / VICTOR HUGO / MARJA-LEENA JUNCKER

mise en scène / Marja-Leena Junker

scénographie / Trixi Weis

musique / René Nuss

costumes / Daniel Trento

création lumières / Véronique Claudel

assistante à la mise en scène / Dana Calimente

avec / Eugénie Anselin, Pierre Bodry, Joël Delsaut, Fabio Godinho, Alain Holtgen, Sophie Langevin, Brice Montagne, Christine Muller, Franck Sasonoff, Jules Werner, Serge Wolf


production

Théâtre du Centaure // coproduction / Cube 521 Marnach

présentation /

Un hiver glacial et enneigé des années 1820, à Paris. Terrés dans un appartement sinistre, Zucchimo, un vieil homme ruiné, sa fille et sa petite-fille attendent le coup de grâce: la parade des huissiers venant saisir les meubles. Un homme d’affaires et de magouilles, Rousseline, dégoulinant de suffisance, connaît la vérité sur cette affaire et a donc le pouvoir de rétablir la dignité de la famille. Las, il préfère les faire chanter pour obtenir de force la main de Cyprienne, la jeune fille, promise à un commis de banque trop fauché pour l’épouser…

Toutes les conditions sont donc réunies pour un vrai mélodrame ! Mais si c’est Victor Hugo qui tire les ficelles, rien n’est jamais tout blanc ou tout noir, la richesse des situations naît de leur ambiguïté. Ainsi, au cœur du désespoir, et comme un cheveu sur la soupe, surgit Glapieu, bandit au grand cœur, repris de justice philosophe, monte-en-l’air anarchiste, aux manières sans fard et au langage fleuri… Traqué par la police, il trouve refuge dans une alcôve pendant la saisie. Oreille invisible, il entend le piège se refermer, en toute légalité, sur la famille aux abois, et décide tout à trac de faire justice lui-même.

 

photos /

Bohumil Kostohryz / 2014